• Banner2

L’ «hypno-thérapie» intègre l’hypnose comme outil dans le processus de guérison.

Elle a toute son utilité dans la prise en charge médicale et psychothérapeutique.

C’est un phénomène naturel que nous expérimentons plusieurs fois par jour quand nous sommes en état de vigilance modifiée: lorsque nous sommes concentrés sur un travail, dans une lecture passionnante où on n’entend plus les bruits extérieurs, pendant la conduite automobile pendant laquelle nos pensées sont prises par des évènements ou une discussion alors que nous conduisons en continuant à être prudents.

Cela se traduit par une grande concentration, une distorsion du temps qu’on appelle un « état de conscience modifié ». Notre esprit est tellement occupé par une image, une sensation que pendant ce moment, la personne devient indifférente aux éléments extérieurs.

Cet état peut se mesurer grâce à l’électro-encéphalogramme qui détectera des ondes cérébrales différentes de l’état de veille ou du sommeil.

L’hypothèse semble être que chacun a potentiellement les resources et les solutions de changement et donc l’inconscient peut créer des liens et amener ces solutions;

Tout le monde à divers degré peut connaitre une « transe hypnotique ».

Le thérapeute n’est pas muni de pouvoir particulier et personne ne peut forcer un patient à faire ce qu’il ne souhaite pas. Il ne sert que de guide durant le travail thérapeutique et permet de modifier les émotions ou images que le patient travaille en utilisant les techniques adéquates.

Le patient conserve le contrôle de ce qui se passe durant toute la séance.

L’hypnose rapide est réservée à certains traitements. Il est connu et médiatisé par le music hall qui n’a pour but que de créer des effets spectaculaires mais sans traitement thérapeutique.

Cette capacité ne concerne qu’une faible portion des patients.

De manière générale, l’état de conscience modifié est déclenché de manière progressive après avoir établi une relation de confiance avec le thérapeute.

L’hypnose demande le même type d’engagement dans un travail thérapeutique qu’une thérapie classique.

Ainsi donc l’hypnose est toujours utilisée avec une compréhension claire de la demande du patient. La séance dure entre 30 à 40 minutes durant laquelle vos ressources internes seront sollicitées par des suggestions.

Nous sommes régulièrement confrontés à des demandes de solutions « rapides et magiques » dans des situations qui semblent simples mais qui peuvent s’avérer complexes.

Nous questionnons ces demandes et  je dois souvent y répondre négativement.


La majorité des patients intègrent rapidement ces concepts et avancent avec l’aide du thérapeute.

Ainsi donc je ne pratique jamais de séance d’hypnose avant un bilan ou une anamnèse claire qui nous sert de guide le long du travail thérapeutique.

La ou les premières séances servent à comprendre la demande du patient.

Ils créent aussi le lien entre le thérapeute et le patient et nous évaluerons ensemble si l’hypnose est indiquée.


Il faudra parfois plusieurs séances avant de commencer un travail en hypnose mais les résultats sont acquis définitivement quand ce travail se fait correctement.